Et vive la grossesse !

Ah quel bonheur que d’être enceinte ! Nous n’attendions plus que ça. Tout était prêt : un nouvel appartement avec une chambre en plus, proche des transports et de l’école maternelle. Un déménagement et un berceau acheté plus tard, nous étions plus que prêts, nous étions impatients.

La bonne nouvelle est arrivée : j’étais enceinte. Les premiers mois se sont déroulés sans ombrages. Mes amies qui étaient déjà passées par là m’abreuvaient de conseils et d’anecdotes sur leur grossesse. Mais aucune ne m’avait prévenue. Et au cours du deuxième trimestre, elles sont arrivées : les hémorroïdes.

Je n’en avais jamais eues avant. Je n’en avais jamais parlées avec quiconque. C’est dire si je me suis retrouvée bien seule dans cette galère ! Cela a commencé avec une gêne locale, des démangeaisons que je n’ai pas su identifier. Puis le sang dans les selles et les douleurs ont suivi. Je me suis inquiétée mais je n’ai pas osé consulter mon gynécologue tout de suite. Lorsque j’ai constaté l’apparition de gonflements externes, j’ai décidé de dépasser mon embarras et de prendre un rendez-vous.

Il m’a rassuré et m’a expliqué que c’était tout à fait banal. Durant la grossesse, la circulation sanguine est totalement chamboulée. Il y a deux cœurs, deux corps à irriguer ! Le développement du fœtus entraîne alors une compression sur le plexus veineux anal qui cause une dilatation des veines au niveau interne ou externe.

Du reste, les femmes enceintes étant souvent constipées, cela accentue le risque de pathologie hémorroïdaire. Les efforts pour aller à la selle et le temps resté aux toilettes deviennent alors de véritables ennemis.

Mon gynécologue m’a conseillé Micro H : la monodose combine les avantages des suppositoires (hémorroïdes internes) et des crèmes classiques (hémorroïdes externes) tout en garantissant 0% de corticoïdes et donc 100% de sécurité pour mon bébé. A côté, la lingette est un vrai plus pratique et discret pour l’hygiène quotidienne.

Mon expérience m’a appris une chose : dès les premiers signes d’inconfort, n’attendez pas et n’ayez pas peur. Allez consulter votre médecin ou votre pharmacien et traitez-vous !