Où je veux, quand je veux!

Ma femme m en avait parlé quand elle était enceinte de notre fils. Elle m avait confié sa douleur, et sa gêne, quand elle avait demandé des conseils à l'obstétricien pour se débarrasser de ses hémorroïdes.

Le médecin n'était pas surpris : une femme enceinte sur trois est sujette aux hémorroïdes. Jugeant la crise peu sévère, il lui avait prescrit automatiquement des suppositoires et une crème qui avaient réduit les symptômes.

Du coup, quand, quelques années plus tard, je connu la même mésaventure, je n'ai pas pris la peine de consulter, et je suis retourné à la pharmacie commander le même traitement.

La combinaison des deux produits faisait raisonnablement effet, mais manquait sérieusement de pragmatisme ! Voyageant beaucoup en raison de mon travail, il fallait penser à toujours avoir les deux produits sur soi. En plus, les suppos ont l'inconvénient de fondre très rapidement.

Durant un séjour à Hong-Kong, je les avait conservé dans le mini bar de ma chambre d'hôtel, pour éviter une telle déconvenue. Ce fut sans compter le room service qui les jeta dès la première nuit.

Une autre fois, durant un séminaire à Londres, j ai eu la malchance de voir une crise débuter, alors que j'avais oublié mon traitement. Je fut bien en peine d'expliquer à l'employé de la boutique de libre service anglaise, le type de produit dont j avais besoin. J'ignorais alors que les suppositoires sont une forme de médicament très franco-française : très peu de pays commercialisent des traitements sous cette forme...

Après une scène comi-tragique face à un anglais médusé par mes tentatives de description laborieuses à base d'un piètre accent et de mimes désastreux, j'ai abandonné, et ait subit la crise pendant le reste de mon séjour.

Aussi, lorsque mon frère m'a parlé de Micro H Monodoses, qui combine l'effet des suppositoires et de la crème, grâce à sa galénique en doses jetables, je n'ai pas hésité une seconde. J'en ai garni ma trousse de toilettes afin de m'assurer d'être équipé en toutes circonstances.

Il y a quelques semaines, j'ai eu l'occasion d'apprécier l'aspect pratique et ambulatoire de la monodose. En vacances en famille au Maroc, j'ai senti le début d'une crise apparaître, et j'ai tout de suite utilisé une dose.

Sans me soucier de la température du suppositoire, ni de la quantité de crème à appliquer, ni du nettoyage de la canule, j ai pu m'administrer un traitement rapide, efficace et surtout formidablement pratique !

J'ai ressenti un soulagement rapide, et une disparition des symptômes après quelques jours de traitement. De retour en France, j ai couru à la pharmacie racheter quelques boîtes pour ne jamais en manquer, et mon pharmacien m'a fait découvrir Micro H Lingettes, qui aide à maintenir une hygiène parfaite de la zone anale.

Cette gamme est parfaitement complémentaire, efficace, et adaptée à mon style de vie de nomade moderne... Je n'en changerai pour rien au monde !